Moi, Jean Pigasse, ouvrier du canal

De Toulouse à Sète au XVII siècle au temps de Louis XIV, un grand canal appelé Canal Royal du Languedoc, que nous connaissons maintenant sous le nom de Canal du Midi va naître.

Cette construction voulue par le roi Louis XIV et supervisée par Pierre-Paul Riquet, Jean Pigasse l'a vécue.

Pourtant il se destinait à être bûcheron comme son père et ses frères.

De chantier en chantier, Jean Pigasse nous raconte avec précision la construction du canal du midi.

Une merveilleuse aventure.

Jean nous raconte aussi une période de sa vie, avec ses joies et ses peines.

Très beau roman qui nous fait voyager dans le Languedoc, de la montagne noire jusqu'à la Méditerranée.

 

Sortie en 2017 aux éditions du Cabardès.

21 €

La petite princesse de papa

La petite Beth, âgée de 7 ans est accueillie chez Cathy mère d'accueil, expérimentée et dévouée, car son père Derek qui s'en occupe seul, vient d'être hospitalisé pour une dépression nerveuse.

Pendant cet accueil, Cathy va découvrir des choses troublantes, elle remarque une relation étrange entre le père et la petite fille.

Avant les conversations téléphonique avec son père, elle se change, et porte des vêtements non appropriés pour une petite fille de son âge, du maquillage, des collant en résille, des chaussures à talon aiguilles, car son père lui demande toujours comment elle est habillée.

Idem lorsqu'elle lui rend visite à l’hôpital.

Il l'appelle sa petite princesse.

Elle dit à Cathy qu'ils jouent à bisous câlins.

Même l'institutrice de l'enfant s'inquiète, ainsi que Marianne la compagne de Derek qui a fuit.

Elle rencontre Cathy, et lui fait part de choses étranges sur les relations de Beth avec son père.

Cathy s'inquiète en mère d'accueil dévouée, elle en parle avec l'assistante sociale qui s'occupe de l'enfant.

Celle ci va faire une enquête, auprès de médecins psychologue, de l'institutrice de Beth, de Marianne, et même de Derek.

En fait la relation de Derek avec sa fille s'appelle l'inceste symbolique.

L'enfant est considéré par son père comme une épouse et pas comme sa fille, et vice et versa, Beth se considère comme l'épouse de son père. C'est pourquoi elle déteste Marianne qu'elle voit comme une rivale.

L'enfant et le père vont devoir suivre une thérapie.

Sera t-elle efficace ? Beth pourra t-elle rentrer chez elle ? 

 

Sortie le 1er février 2017 aux éditions Archipoche.
7,80 €

Câlins assassins

Ce livre raconte le calvaire d'une petite devenue adulte.
Cet enfer commence dès l'âge de 4 ans.
Delphine ne fait que des séjours dans différents hôpitaux, elle rencontre plusieurs médecins pendant plusieurs années.
Elle souffre.
Pourquoi Delphine va t-elle subir tout cela?
La réponse est : sa mère est atteinte du syndrome de Münchhausen par procuration qui est une forme grave de sévices à l'enfant, elle lui provoque de manière délibérée des problèmes de santé sérieux et répétés, avant de l'emmener chez le médecin.
Dans le cas de Delphine ce sont des coups répétés dans le haut du dos, côté gauche au niveau du rein.

Elle trafique même ses analyses d'urine.
À la suite d'un accident de voiture, les médecins feront encore et encore des examens.

Ils vont penser que cela est dû à cet accident.

Sa mère a réussi a persuader les médecins, qui décident de lui faire subir une ablation du rein gauche.
Par la suite elle veut absolument que sa fille soit greffée et subisse des dialyses.
La petite pense que si sa mère déploie beaucoup d'énergie pour essayer de la faire soigner, c'est parce qu'elle l'aime.

Sa mère lui fait même croire qu'elle a du diabète comme elle-même, sa tante, son grand père.
Sa mère va être démasquée, elle est inquiète, elle refuse même un rendez vous avec un pédopsychiatre, mais un médecin la menace d'une mesure d'action sociale.
Delphine grandit, fait des études, prend son indépendance, trouve l'amour, fait un bébé.
Elle prend conscience que son mal être, ces peurs, sa tristesse, sont dûs probablement au vagabondage hospitalier vécu par la maladie de sa mère.
Son esprit a oublié, mais son corps non.
Ce livre nous fait connaître cette maladie, et ses symptômes.
Très joli livre bouleversant.
Bravo à Delphine PAQUEREAU pour son courage.

 

Sortie le 24 mars 2016 aux éditions Max Milo.

18 €

Les dernières paroles des condamnés à mort

Ce livre est un document.

Stéphane Bourgoin a réuni pour la première fois les derniers mots de centaines de condamnés à mort exécutés à travers les âges et les continents depuis que la peine capitale existe.

Stéphane Bourgoin a reproduit dans les termes exacts détaillés de ces condamnés à mort le récits de leur dernier jour de vie, du réveil à leur dernier repas, jusqu'à leur dernier souffle.

Ces exécutions ont été prononcées sous des potences, des échaffauds ou des chambres d'éxecution ou par la décapitation.

Ces voix d'outre-tombe sont poignantes, étranges, défiantes,parfois humoristiques, mais inoubliables.

Nous savons que nous allons tous mourrir, mais seuls les condamnés à la peine capitale connaissent le jour et l'heure.

Très bon document, très captivant.

Bravo à l'auteur pour ses recherches et ses très bonnes documentations.

 

Sortie en novembre 2016 aux éditions Ring.
22 €

Et pourtant, tu étais ma maman

Ce livre est le récit d'une enfance humiliée.

Un témoignage vrai, bouleversant, une leçon de courage : un cri pour demander justice.

Cathy est élevée et heureuse chez son parrain et sa marraine mais elle rêve de connaître ses vrais  parents.

À l'âge de six ans à la sortie de l'école, une femme qui se présente comme étant sa mère l'emmène chez elle.

Cathy qui croit au miracle est très vite déçue, car quelques heures après son  arrivée dans son nouveau foyer, l'enfer commence pour elle.

Pendant six ans, elle sera humiliée, torturée mentalement et physiquement.
Esclave de toute sa nouvelle famille, sa mère  ainsi que ses frères et soeurs.
Elle devient le jouet sexuel du compagnon de sa mère, doit se taire et subir.
Cathy devra sa survie grâce à la Ddass qui la place à l'âge de  douze ans.

Adulte, Cathy brise le silence.
Elle retourne sur les  lieux de ses années d'enfance, afin de résoudre l'énigme de sa naissance et briser le secret familial.

Un très beau récit bouleversant.

 

Sortie le 5 avril 2017 aux éditions l'Archipel.

6,80 €

Astreintes

Ce récit écrit par Anne Papas, ancienne infirmière et désormais formatrice, raconte l’histoire vécue de cette femme qui s’est livrée jour et nuit pour aider ceux qui souffrent, à domicile mais aussi à l’hôpital.
Loin de représenter une vision angélique du métier, elle dénonce aussi les dérives d’une institution qui rend parfois le pire possible, comme la maltraitance dans certaines maisons de retraite.
Anne Papas se livre sur ce métier d’infirmière qu’elle considère comme « tout un art », en rendant un vibrant et magnifique hommage « vu de l’intérieur » aux hommes et aux femmes qui font ce métier, entièrement fondé sur la relation à l’autre.

 

Sortie le 12 janvier 2017

15 €

Histoires d'amour seconde guerre mondiale

Lorsque hitler fut nommé chancelier de la république de Weimar (Allemagne) le 30 janvier 1933, rares étaient ceux qui auraient été capables de prédire que cet événement politique déclencherait, six ans plus tard, un deuxième conflit mondial.
Septembre 1939 : Adolf Hitler lance un des plus grands conflits de l'Histoire.

Les atrocités du régime nazi sont sans précédent : des familles sont séparées, des millions de personnes sont tuées, et c'est le règne de la terreur. Et pourtant l'amour et l'espoir continuent de percer. Histoires d'amour - Seconde Guerre mondiale raconte les histoires inoubliables de couples qui se sont formés durant la guerre et qui ne se seraient pas rencontrés autrement. Ce sont des histoires de grand amour, de passion et souvent de tragédie, mais elles célèbrent l'esprit humain à un moment de grandes épreuves. Ces récits exceptionnels sont illustrés de documents d'époque qui vous feront revivre une partie de l'Histoire. Les histoires vraies de 14 couples qui ont trouvé l'amour dans une période de chaos et de conflit planétaire. Découvrez, entre autres, l'histoire de : - Coco Chanel et Hans von Dincklage : Leur histoire déclencha une telle controverse qu'elle conduisit à l'arrestation de la grande couturière à la fin de la guerre. - William et Kathleen Anderson : Leur amour aida William à survivre à son emprisonnement au camp de Colditz. - Bill et Norma Kay Moore : Éperdument amoureux, Bill s'absenta sans permission pour célébrer son premier anniversaire de mariage. - Étienne et Violette Szabo : Mariés moins d'un mois après leur rencontre, Étienne et Violette connurent un destin tragique. - Charley et Jean Paul : Leur amour farouche les aida à faire face aux dures réalités d'une vie passée sur une réserve d'Amérindiens dans les vastes étendues sauvages du Canada. - Allen Dulles et Mary Bancroft : Allen était espion. Leur histoire fut excitante, hors-norme et potentiellement dangereuse. - Hudson et Betty Turner Betty : écrivit plus de 300 lettres au GI Hudson, espérant son retour au pays. - Raymond et Lucie Aubrac : Raymond et Lucie furent des Résistants intrépides, prêts à tout pour libérer leur pays.

 

Sortie le 8 juin 2015 aux éditions Modus Vivendi.

15 €

Croire au bonheur, Ingrid Chauvin

Il est trois heures du matin, deux jours plus tard, Ingrid aurait dû fêter les 2 ans de Jade.
Mais cet anniversaire, comme tous les suivants, n’aura pas lieu.
Jade est partie brutalement à peine 6 mois après sa naissance, on lui avait alors découvert une pathologie cardiaque.

Malgré cela, encore aujourd’hui, personne ne connaît les causes exactes de sa mort. Les questions restent toutes sans réponses.
Une envie subite de grignoter des cookies à la nougatine en pleine nuit, cela pourrait-il signifier que … ?

Ingrid est enceinte. Incroyable, impensable, mais elle et son ami Thierry vont à nouveau connaître les joies de la naissance.

A travers cet ouvrage, elle témoignera du parcours difficile de la reconstruction, du sourire qu'il faut donner, de la joie qu'il faut montrer, et ce malgré la perte de son enfant.

La comédienne montre que même après une terrible épreuve, il est possible de se relever, voire de donner la vie.

 

Sortie le 3 novembre 2016 aux éditions Plon.
17,90 €

 

13, Zineb

Zineb raconte l'enfer du 13 novembre aidée de 13 témoins qui ont vécu les attaques.

Pour certains, le 13 novembre a commencé dès 9h00 à l’hôpital Necker où se tenait ce que l’on appelle un « exercice sur table ».

Patrick Pelloux assiste à une simulation d’attentat en présence de ses collègues, des pompiers de Paris et des policiers de la Brigade de recherche et d’Intervention, la BRI.

Scénario imaginaire du jour : une attaque terroriste simultanée contre plusieurs sites de la capitale.
Ce qui est encore inimaginable c’est que le soir même ils devraient mettre l’exercice en application.
A travers ces détails, c’est l’horreur que l’on imagine : « des morceaux de membres partout »    « Le sol était recouvert de cinq centimètres de sang »…
Jérémy Maccaud, journaliste, faisait remarquer ce soir là qu’ils n’avaient « pas été fouillés ». Une de ses amies, un peu claustrophobe, leur fait préférer un placement devant la scène, un coin tranquille où ils ne risqueront pas d’être happés par la foule.

Le choix de cet emplacement - en leur laissant la possibilité de fuir - leur aura sans doute sauver la vie.

Il y a aussi un pompier, K, qui allait au concert fêter sa première année de couple avec M.

Si elle n'avait pas été retenue à son travail ils ne se seraient pas trouvés au bar du Bataclan, ce qui leur a sauvé la vie.

Et Patricia Coreria, dont la fille unique Precillia ne devait se rendre à un concert que le 14 novembre mais y est finalement allée le 13, au Bataclan, et y a trouvé la mort ...

Tina et Aca, deux cousins victimes du SDF que l'on ne prend même pas la peine d'inviter aux Invalides.
Ce qui a choqué un médecin, ce sont les noms qui se sont affichés sur les portables qui sonnaient des cadavres : "Mon coeur", "Maman"...

Il y a des personnes défigurées dont certaines nécessiteront des trentaines d'opérations avant de pouvoir retrouver un visage.

Le choc est immense lorsqu'ils transportent un jeune homme, le déposent dans le bracard, lui tiennent le pied et que celui-ci reste dans leur main, seul le jean tenant le reste de la jambe, le reste étant sectionné.

Et si la planque du terroriste n'avait pas été découverte, d'autres attaques meurtrières étaient prévues : contre un centre commercial, un commissariat et une crèche à la Défense...


Sortie le 24 mars 2016 aux éditions Ring
18 €

La vérité pour ma fille, Bernard Elhaik

Bernard Elhaik est docteur en chirurgie dentaire, et a été attaché d’enseignement à l’université Paris VII.
Bernard Elhaik c’est surtout le père de Carole.
Carole c’est une femme de 35 ans qui venait de donner la vie, et a été plongée dans le coma une semaine après la naissance de sa fille.
8 ans après, elle y demeure toujours.
En cause ? Une erreur médicale.
Prise de violentes douleurs à la tête une semaine après l’accouchement de son quatrième enfant, elle se rend aux urgences de l’hôpital Bichat à Paris.
Celle-ci se voit littéralement terrassée par une hémorragie cérébrale aussi féroce que violente. Sa fille Eden, qui vient d’avoir 8 ans, vient déposer un dessin avec des papillons et des coeurs avec cette déclaration d’amour lourde de sens : « Je t’aime maman Carole ».

Comme si la fillette pouvait avoir une autre mère.
Bernard Elahik a choisi de se battre contre ce qui est pour lui une erreur médicale et poursuit au pénal l’hôpital ainsi que les médecins.
Sa fille, soeur jumelle de Carole, Sandy, témoigne : « Je me suis sentie amputée de la moitié de mon être. »
Franck Renouard estime que « 50% des événements indésirables graves pourraient être évités à l’hôpital par l’application de procédures impliquant l’utilisation de check-lists ».
Et si ce jour là, un tel outil informatique existait, on aurait lu : « Femme de 35 ans, sans aucun antécédent pathologique, à l’hygiène de vie irréprochable, au sixième jour du post-parfum, présentant une céphalée intense, brutale, explosive, sans aucun signe neurologique, si ce n’est que des vomissements et une photophobie. ».

Carole aurait pu avoir un diagnostic, établi sur le champ.

Divers documents médicaux accompagnent son récit, comme ce courrier du docteur Marc Nizard, électroradiologiste, attaché des hôpitaux de Paris qui dira « Il est impératif de rechercher une pathologie grave : hémorragie cérébro-méningée, thrombophlébite cérébrales, syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible (SVCR) du post-parfum. Un scanner normal réalisé sans injection de produit de contraste, ne peut en aucun cas éliminer ses pathologies. ».
Un combat acharné que mène Bernard Elhaik pour sa fille Carole.

 

Sortie le 13 octobre 2016 aux éditions Michalon.
18 €

Mon Bataclan, Fred Dewilde

Fred Dewilde, graphiste passionné de rock, est sorti du Bataclan chanceux, debout et vivant.
Il se rendait au concert.
En un instant, comme les autres, il n’était plus qu’un parmi la masse grouillante « de vivants, de blessés, de morts ».
Entre un homme à la cheville brisée et une voisine blessée à la fesse, il se sent impuissant et s’affaisse.

Il devra laisser là Elisa qu’il aura rencontrée dans l'horreur et aurait l’âge d’être sa fille, à contre coeur, si blessée qu’elle ne parviendra pas à bouger.
Celui-ci sortira couvert de sang (à la fois de victimes et de bourreaux).
Aujourd’hui, cet homme est en vie.

Mais est-il vivant pour autant ?


Sortie en novembre 2016 aux éditions Lemieux.

15 €

Assauts, Daniel Cerdan

Daniel Cerdan, homme militaire avec une carrière de trente ans à son actif dont quatorze ans dans le GIGN (Groupe d'Intervention Gendarmerie Nationale), un groupe créé en 1973, composé de militaires pour être au service de la population française, a écrit ce livre : "Assauts".

Des hommes au savoir-faire particulier et aux méthodes spécifiques.

Ce livre est composé d'une préface écrite par le fondateur du GIGN et ancien officier de la gendarmerie nationale Christian Prouteau.

Deux hommes qui étaient au coeur du GIGN avec de grands parcours professionnels, ce sont des gens qui connaissent parfaitement le sujet.

Dans ce livre l'auteur va nous faire découvrir les différents assauts qui ont permis d'arrêter les terroristes.

Nous voyons ces faits à travers les médias, les témoignages des victimes, des familles de victimes, c'est très touchant d'ailleurs il n'y a pas de mots assez forts pour exprimer le mal que fait le terrorisme.

De Mohammed Merah, les attentats de Charlie Hebdo en passant par l'attaque de l'hyper cacher ou encore le stade de France, les attentats aux terrasses et le Bataclan, on découvre comment les commandos sont intervenus et avec quelles réactions, les faits avant et après chaque attentat sont très détaillés.

On ne peut pas rester insensible à ce livre, des sentiments nous envahissent à certains passages, notamment lorsque l'on apprend que Mohammed Merah assassine une fillette de huit ans d'une balle dans la tête ou encore lorsque Coulibaly abat de sang froid une policière municipale d'une balle dans le dos et le grand nombre de tués du bataclan ou sur les terrasses.

On apprend aussi beaucoup sur l'enfance de ces terroristes, des enfants placés en famille d'accueil avec des casiers judiciaires etc.

Le terrorisme  se traduit par des actes violents tels que prise d'otages, fusillades, bombes et cela peut arriver à n'importe quel moment donc il faut que les hommes d'alertes soient prêts à intervenir au plus vite même en étant d'astreinte chez eux.

Daniel Cerdan explique donc la manière dont les commandos préparent toutes ces grandes opérations antiterroristes que nous avons vécues.

Il analyse les situations et ne manque pas de reconnaître le travail effectué par les sections spéciales BRI RAID GIGN.

Malgré que ce sont des unités spéciales où cela reste un cercle très fermé, on découvre que ces gens qui font tout leur possible pour nous protéger.

Un livre passionnant et émouvant, et qui permet de voir de l'autre côté du décor.

 

Sortie le 20 octobre 2016 aux éditions Ring.

18 €

Hergé mon ami, Michel Serres

Le créateur de Tintin comme vous ne l’avez jamais connu!
A l’occasion de l’exposition Hergé au Grand Palais depuis le 28 septembre, une réédition augmentée du livre paru chez Moulinsart en 2000 cet ouvrage rend hommage à Hergé.
De nouveaux textes et photos sont venus s’ajouter au livre dont la mise en page a été entièrement repensée.
La première édition étant épuisée depuis plusieurs années, Michel Serres proposa d’en éditer un second, enrichi de textes revus, un sur l’histoire générale de l’oeuvre et des contemporains ethnologues, l’autre (sans doute le plus difficile à écrire voire impossible) sur l’amitié.

 

Sortie le 1er octobre 2016 aux éditions Moulinsart et Le pommier
17,50 €

 

Jean Desparmet, mémoires : 1937-1947

Jean Desparmet est un jeune homme qui intègre les services
administratifs durant la seconde guerre mondiale.

Il débute sa carrière en Tunisie en tant que contrôleur civile pour le protectorat français de Tunisie.

Son rôle était de développer une ferme afin de pouvoir utiliser des ressources nourricières.

Ce poste lui sera attribué de 1939 à 1947.

Il a fait partie de la résistance lorsque les nazis ont envahi le
territoire.

Un combattant silencieux, un homme d'honneur au service des autres qui a contribué à faire de la France un pays d'hommes et de femmes libres.

Un homage à tous nos anciens combattants, à nos héros parfois anonymes avec des parcours extraordinaires.

Un livre qui se compose de photographies, de coupures de presses mais aussi de dessins.

 

Sortie le 12 juin 2014 aux éditions Des auteurs et des livres.
16 €

Deux garçons sans histoire, Marc Desaubliaux

Une histoire vraie dont l'auteur a réellement été le témoin et dans laquelle il n'a pas pu intervenir.

Il décide donc de rendre un hommage en rédigeant l'histoire de ces deux jeunes hommes.

Une histoire très émouvante qui concerne deux garçons Sébastien et Jean-Denis, dans les années 70, qui fréquentent la même école : le collège catholique de la ville et tous deux sont enfants d'une famille aisée.

Ils vont tous les deux sans le savoir être amoureux pour la première fois de leur vie, un amour bien différent de ce que la religion autorise.

Tout d'abord Sébastien remarque Jean-Denis lors d'une messe dans une cathédrale, à partir de ce moment le jeune homme ne va cesser de penser à lui.

Ils vont se rencontrer dans le parc en fin de journée, sentiment difficile à avouer et sans savoir la réaction de l'autre, Sébastien finira par lui révéler son amour.

Ils décident de se voir en cachette dans le sous-sol de la maison de Sébastien.

Un petit bisou sur la joue timidement, un autre dans le cou.

Ils savent que si les gens et plus particulièrement les parents viennent à savoir que ces deux garçons ont une relation autre qu'une relation hétéro, la réaction ne sera pas tendre.

Comment vont-ils réagir?

D'autant plus que la société bourgeoise de cette époque est très conservatrice.  

A ce jour l'homosexualité, est un peu plus dévoilée, ce n'est plus un sujet tabou, d'ailleurs la société a fait des progrès en terme de législation puisqu'aujourd'hui deux personnes de même sexe sont autorisées à se marier.

Mais pour une certaine partie de la société, il y encore des personnes réticentes vis à vis de cette communauté.

Mais l'amour est plus fort que tous les préjugés.

Une histoire qui ne se termine malheureusement pas très bien puisque Sébastien se suicide à l'aide de médicaments.

Une maman dévastée par cette perte, qui regrette de ne pas avoir laisser son fils vivre l'amour dont-il rêver.

Un récit avec beaucoup de puissance et de tristesse, une histoire qui n'est pas très gaie.

 

Sortie le 1er août 2014 aux éditions Des auteurs des livres.

19 €

Confidences, un enseignant face aux parents d'élèves, Pascal Trépey

Un livre de 35 petites histoires vécues par un enseignant qui a plus de 15 ans d'expérience dans le métier.

A L'heure où les adolescents sont devenus compliqués, inconscients pour certains de leurs faits et gestes, ils se trouvent parfois dans des situations difficiles et vont se confier ou demander de l'aide à leur professeur.

Les professeurs d'aujourd'hui ont de plus en plus de situations compliquées à gérer, d'autant plus que généralement ce sont eux qui avertissent les parents.

Alors dans ce livre Pascal Trépey décide de nous dévoiler des situations auxquelles il a du faire face.

Le récit est franc et il ne crache pas ces mots et raconte les choses telles qu'elles l'ont été.

Certains moments moment vont vous faire rire, compatir ou encore d'autres situations vont vous choquer comme la première avec Line une jeune fille de 15 ans avec un vocabulaire assez cru " Monsieur ? ça fait mal de se faire enculer ? " et un comportement  qui semble contraire à la situation "gros rires francs, regards lourds de sous-entendus, tapements sur les cuisses"

La situation change, l'école change, les élèves changent et les parents aussi changent!!

A une époque, il y avait beaucoup plus de respect envers les professeurs, jamais un élève n'aurait manqué de respect par peur de la conséquence infligée par les parents.

Mais aujourd'hui, même certains parents sont agressifs envers les profs.

Ce livre s'adresse à la fois aux parents et aux enseignants.

 

Sortie le 1er septembre 2016 aux éditions Favre.

17 €

La supplication, Svetlana Alexievitch

Prix Nobel de littérature.
Ce livre évoque les vies détruites de ceux qui étaient concernés par Tchernobyl.
Une femme qui est restée au chevet de son mari jusqu'à la fin, et accoucha sans lui mais irradiée comme lui.
Et aussi ceux qui sont venus nettoyer les endroits délabrés, ceux qui ont vu et connu le désastre de cette catastrophe nucléaire.

On céde la parole aux survivants.
Quelqu'un lui dira : "Vous ne devez pas oublier que ce n'est plus votre mari, l'homme aimé qui se trouve devant vous, mais un objet radioactif avec un fort coefficient de contamination. Vous n'êtes pas suicidaire. Prenez-vous en main!"
Bouleversant, l'événement prend alors une toute autre tournure.
Une agence de voyages de Kiev propose des voyages à Tchernobyl et une tournée au cœur des villages morts.

Naturellement pour de l'argent. Visitez la Mecque du nucléaire.
Horrifiant.
Le film de Pol Cruchten "la supplication, Tchernobyl, chronique d'un monde après l'apocalypse"  sortira en salle le 23 novembre prochain.

 

Sortie le 5 octobre 2016 aux éditions J'ai lu.

5,80 €

 

Je me suis invité chez les stars à Hollywood, Tristan Hankard

Tristan est un jeune homme belge de 27 ans, et travaille dans la gestion hôtelière.

Cependant Tristan a déjà une belle expérience, grâce au culot, il s'est infiltré parmi les plus grandes stars d' Hollywood.

A 20 ans, il décide de partir un an pour les États-Unis, il débute en allant aux avant premières de film puis l’aventure démarre lorsqu'il rencontre un jeune canadien qui a écrit un script et aimerait se faire connaître.

Ils décident alors de s'incruster dans les soirées mondaines où il y a de nombreux peoples tels que Leonardo Di Caprio, apparemment le feeling est bien passé entre eux mais aussi Selena Gomez et Hugh Laurie le fameux docteur House.

Comment fait-il pour accéder aux Golden globes, les oscars ou encore les grammy malgré son apparence assez simpliste?

Il suffit de mettre un smoking, et de se présenter où les garde du corps, la sécurité et les stewards s'y attendent le moins.

Comme l'auteur le dit : il faut pouvoir se donner tous les moyens pour pouvoir réaliser ses rêves. Il en est l'exemple.


Sortie le 1er octobre 2016 aux éditions la boîte à Pandore.

17,90 €

Voyage à Auschwitz, Nikolaï Angelov

Comme chaque personne fuyant sont pays à cause de la misère, la discrimination ou encore la guerre, Nikolaï est un rom qui arrive à Paris à l'age de 19 ans, jeune homme comme un autre or son arrivée ne se passe pas comme il l'imaginait.

Malgré toutes les épreuves, il va les surmonter grâce à sa volonté de réussir son intégration et sa vie au sein des français. L'auteur va se rendre dans le camps de concentration le plus connu pendant la seconde guerre mondiale : celui d'Auschwitz.

Ce qu'il va y découvrir va le traumatiser et il va se rendre compte que ce racisme là est une horreur.

Cependant à travers cela il va ressentir la fierté d’être un homme et un rom.

Une réalité malheureusement tragique.

A l'heure où la migration est un sujet d'actualité notamment avec la jungle de Calais ou encore les Roumains. 

Ce livre est un récit qui donne à réfléchir notamment sur l'avenir de notre pays.

 

Sortie le 10 novembre 2015 aux éditions A dos d'âne.

10 €

 

Il y a Carlos, 11 ans, qui vient de Patagonie. 18 km matin et après midi qui le sépare de l'école.

Après être rentré il est à la tête d'un cheptel d'une cinquantaine de bêtes.
Il veut devenir vétérinaire.
L'année prochaine il rentrera au collège et sa soeur Micaela 6 ans devra faire le trajet seule, sur son propre poulain.


Samuel, 12 ans vit lui en Inde et parcourt avec ses frères 4 kilomètres pour aller à l'école, atteint de polyomyélite.

En Inde, il existe une véritable croyance qui prétend que la naissance d'un enfant handicapé porte malheur.

Il a de la chance d'avoir des parents qui ne croient pas à ces bêtises.


Zahira a quant à elle 4 heures de trajet dans les montagnes du Maroc, 22 000 mètres à parcourir.

Elle aussi veut devenir médecin.


Jackson, 11 ans est un petit garçon du Kenya.
Avec sa soeur ils marchent ainsi 2 heures par jour pour retrouver leur école située à 15 kilomètres.

Il rêve d'être pilote d'avion.


Ils ont tous conscience d'avoir de la chance car leurs familles les poussent à apprendre pour qu'ils puissent aller plus tard dans de bonnes écoles.

Issus du film "Sur le chemin de l'école" vu par 2 millions de téléspectateurs dans le monde (et césar du meilleur documentaire), ce sont des témoignages d'enfants qui possédent le même espoir d'un avenir meilleur grâce à l'éducation.


Accéder au savoir reste encore une aventure.

 

Sortie en septembre 2016 aux éditions Nathan.

6,90 € le livre.

Le don d'ailleurs, Geneviève Delpech

Livre passionnant avec une profonde sensibilité.
Geneviève Delpech se livre tout en restant humble, en dépit du milieu dans lequel elle a évolué aux côtés de son époux Michel Delpech.
L'auteur nous confie avec sincérité son expérience de médium, les bienfaits qu'elle a pu en tirer, pour soi-même et pour les autres, mais aussi les contraintes de ce don.

Une autobiographie très intéressante.

 

Sortie le 12 octobre 2016 aux édtiions J'ai lu.

6,70 €

Le voleur de brosses à dents, Eglantine Emeyé

Que dire ! Une vraie leçon de vie, d'amour et de partage qui nous  fait partager ce quotidien si difficile.
Lorsque l'on a lu ce livre on relativise ses problèmes du quotidien, impossible de se plaindre après voir réalisé la galère d Églantine.

Bravo à elle pour tout l'amour qu'elle donne a ses deux garçons, bravo aussi pour avoir eu le courage de surmonter le handicap de son fils Samy âgé de 11 qui suite à un petit AVC est devenu autiste, épileptique et polyhandicapé : un quotidien difficile. Parfois mentalement et physiquement épuisée Églantine ne supporte plus, mais c'est son fils et elle se bat pour lui.

Une merveille!!!

Quelle belle histoire d'amour, l'amour d'une mère pour son fils.

 

Sortie en octobre 2016 aux éditions J'ai lu.
7,60 €

 

Avis non autorisés, Françoise Hardy

Françoise Hardy est auteur compositeur interprète et écrivain.

Elle a débuté sa carrière dans la musique à l'âge de 18 ans avec un grand succès.

Mme Hardy est à la hauteur, franche, honnête, ignore la langue de bois et sincère et tant pis si ça dérange.


Bravo ! Ce livre est un patchwork de ses petites pensées, plein de révélations, elle nous montre que le monde aujourd'hui la révolte quelque soit le sujet : la religion, la politique, le spectaculaire ou le sectarisme.

Elle nous parle de vieillissement, de régimes, de ses lectures, d'hommes politiques, d'astrologie, de mode et de spiritualité... c'est souvent drôle et décapant.
Nous l'aurons compris, les critiques fusent et les règlements de compte aussi avec La nostalgie du temps passé.

Malgré tout elle reste sensible et honnête.

Sortie le 12 octobre 2016 aux éditions J'ai lu.

6,90 €

Le journal intime de Baby Georges, Claire Bennett.

L'auteur s'est mis dans la peau de baby Georges, le prince le plus photographié du monde, trop cute ce petit bambin!!!

Ce journal est un récit très hilarant composé de 12 mois de juillet 2014 à juillet 2015.

Le futur héritier de la couronne est entouré de plusieurs personnes telles que la styliste, le photographe, son attaché de presse etc.

On découvre un enfant blagueur qui surnomme tous les membres de sa famille à commencer par ses grand-parents le prince Charles et Camilla, la reine d’Angleterre mais aussi son époux.

Lorsque sa maman Kate est enceinte de Charlotte, il la déteste et la prénomme Ringo.

Un livre qui démontre que George n'est qu'un enfant comme les autres et qu'il se moque du protocole.

On l'apprécie facilement, et que on ne peut s’arrêter une fois que nous l'avons commencé.


Sortie le 5 octobre 2016 aux éditions Autrement.

18 €

Mon album de bébé

Un album merveilleux à découvrir, très original et peu ordinaire grâce à ses rabats à soulever, ses nombreux emplacement pour les photos.

Très détaillé avec des chapitres concernant toute la famille,

tel que la rencontre des parents, l'arbre généalogique, les prénoms susceptibles d’être ou de ne pas être choisis.

Des moments uniques à immortaliser.

Bébé aura un merveilleux souvenir de sa petite enfance.

Sortie le 1er octobre 2016 aux éditions Solar.
19,90 €

Cécile, ma fille, ma disparue, Jonathan Olivier

Le père de Cécile, disparue le 8 juin 1997 à 17 ans sans laisser aucune trace à la veille des épreuves du baccalauréat, écrit ce livre dans l'espoir qu'elle soit en paix, et persuadé de détenir un jour la vérité.

 

Le dossier pouvant bientôt être clos il décide, avec son avocate Cathy Richard (qui a écrit la préface) de sortir ce playdoyer pour que la vérité soit faite, pour Cécile, pour ses proches, et tous ceux qui ont un jour subi la perte brutale d'un être cher.

 

Il écrira ces mots "quelque part, quelqu'un sait quelque chose. Cette personne doit savoir que chaque jour, à chaque minute, ceux qui restent souffrent l'indicible".

 

Un véritable cri du coeur, un appel à témoin, une idée de pistes non ou mal explorées, un livre parfois impudique qui est adressé à Cécile dont on s'éloigne quelques instants pour reprendre l'air, d'un père qui a entendu la voix de sa fille pour la dernière fois le dimanche 8 juin 1997 à 17h18.

 

Sortie le 18 mai 2016 aux éditions Archipel.

17 €

Le fils du terroriste, Zak Ebrahim et Jeff Giles

Au moment où nous vivons des drames terroristes un peu partout dans le monde, ce livre nous révèle à la fois l’enfance d’un garçon embriguré malgré lui dans une radicalisation terroriste.

 

Zak Ebrahim fils de El-Sayyid Nosaire  et de Karen Mills qui se converti à l’islam et pris le nom de Khadijah Nosaire, nous raconte par ce texte et à travers son univers d’enfant car il n’a que 10 ans lorsque son père commet un attentat à la voiture piégée au pied du World Trade Center de New York aidé par un réseau islamiste au nom d’Al-aida.

3 ans auparavant Le père de Zak tuait un Rabbin au Marriott Hotel à New york.

 

Eduqué dans un climat de radicalisation et de haine, malgré une enfance détruite, une rencontre et une amitié inattendue avec un jeune homme juif va lui ouvrir les yeux et il consacrera sa vie pour lutter contre le terrorisme.

 

Zak Ebrahim qui a longtemps caché ses origines est aujourd’hui conférencier, engagé pour la paix.

 

Sortie le 10 février 2016.

9,90 €

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© L'avis independant

Appel

Email